Contenus

/ Contenus / Comment l'Intelligence Artificielle révolutionne actuellement les FinTech...

Contenus

Comment l'Intelligence Artificielle révolutionne actuellement les FinTech...

12 mai 2017


Adrianna Abreu de Grayling San Francisco nous expose comment l’Intelligence Artificielle est en train de transformer significativement le secteur des FinTech.

Quelle que soit l’entreprise des FinTech à laquelle vous vous intéressiez en ce moment, elle vous dira que son principal défi consiste à construire la confiance de ses clients. Cette confiance, nous l’accordons à des applications telles que GrubHub pour livrer notre commande de petits plats, à Amazon pour faire arriver à notre domicile nos produits en un clic et à Google pour nous aider à trouver un lieu à tout moment.

Alors pour quelles raisons les entreprises des FinTech luttent-elles pour obtenir la confiance des consommateurs quand il est question de leur argent ?

C’est là où l’Intelligence Artificielle et son rôle dans les FinTech entrent en jeu. Plutôt que d’être uniquement une fonctionnalité du service client, l’investissement dans l’Intelligence Artificielle (qui a battu des records en 2016) va lui permettre de ne pas seulement se concentrer sur la création de la confiance client, mais aussi de devenir la composante clé de la plupart des plateformes. L’IA va aussi permettre de résoudre les problèmes financiers basiques – par exemple de stabiliser un portefeuille sur un marché à la baisse.

La croissance et le futur des FinTech reposent sur la conjugaison des big data et de l’AI. L’émergence d’applications de conseil en matière financière basée sur l’IA telles que Cleo et LearnLux sont les premiers indicateurs montrant que la jeune génération fait non seulement confiance à l’IA, mais aussi que cette dernière a une grande capacité à traiter de gestion financière et à l’enseigner. En intervenant dès leur jeune âge sur comment élaborer un budget, faire des économies, etc., l’Intelligence Artificielle permet aux millennials d’acquérir les bonnes bases en matière financière.

Les startups ne sont pas les seules à prendre le train de l’Intelligence Artificielle. Le Chatbot Erica développé dans le domaine de l’IA par la Bank of America a été mis en place pour aider les clients de la banque à prendre des décisions financières avisées. Les clients peuvent converser avec Erica oralement ou par écrit sur la réalisation de paiements, d’économies, la diminution d’une dette… Erica peut aussi s’intéresser à des scores de crédits de type FICO et partager des vidéos didactiques. Erica a été mise en place dans le but de prouver aux individus qu’ils peuvent optimiser leur expérience client grâce à l’Intelligence Artificielle.

D’ici 5 ans, l’Intelligence Artificielle donnera la possibilité à tout un chacun de faire des prédictions tel un trader, de diversifier son portefeuille selon que l’on soit à telle ou telle étape de sa vie, etc. Elle sera intégrée à son smartphone, Siri pouvant lui donner des détails sur son plan d’épargne retraite. Mais même si cette nouvelle révolution approche à grands pas, et que l’investissement en capital risque pour la supporter se monte à 1,2 milliards de dollars, le défi pour les acteurs des FinTech persiste bien : à quel point les individus font-ils confiance à l’IA concernant leur argent ?

Nous assistons déjà à un débat passionné sur la confiance et le rôle de l’IA dans les FinTech – prenons pour exemple la récente attaque de Jamie Dimon sur les FinTech et la formation du CFDR / Consumer Financial Data Rights, groupe de pression créé par plusieurs acteurs des FinTech aux US. Notre prochain défi en tant que communicants va consister à dépasser les traditionnels propos autour de l’Intelligence Artificielle, tels que le très convenu “Les robots sont en train d’arriver” pour mettre en exergue les bénéfices majeurs - côté pratique, sécurité, réglementation, confiance… - qu’offre toute nouvelle plateforme intégrant l’Intelligence Artificielle.

Adrianna Abreu fait partie de l’équipe FinTech de Grayling San Francisco. Plus de détails dans le PDF ci-après. 


Télécharger le PDF

 

 


Grayling Team

Derniers éléments de contenu

7 juillet 2017


Suisse : la « Marque Nation »

Birte Schnellen, Directrice Générale de Grayling Suisse, nous explique en quoi la Suisse est une “Marque Nation” et la façon dont le pays et les entreprises suisses renforcent mutuellement leur...

En savoir plus

22 juin 2017


« Concrètement, c’est quoi ton job ? »

Par Sonia Bonvalet, Directrice du Pôle Tech BtoB de Grayling France Quel Consultant RP n’a jamais entendu cette phrase ? Généralement suivie d’une autre idée reçue du type : « Ah, tu bosses...

En savoir plus

19 juin 2017


French Legislative Election Bulletin

French Legislative Election BulletinGrayling France PA team has analysed the Legislative elections' results and impact.La République en Marche! (Republic on the Move!) and its allies from...

En savoir plus