Actus

/ Actus / Grayling publie le tout dernier volet de "Grayling Advantage Series" sur le thème de l'Intelligence Artificielle

Dernières actus Grayling

Grayling publie le tout dernier volet de "Grayling Advantage Series" sur le thème de l'Intelligence Artificielle

6 juin 2017


« L’Intelligence Artificielle et moi »

Tout dernier volet en date de notre série de contenus « Grayling Advantage Series » :
quels sont les risques et opportunités générés par les dernières avancées
dans le domaine de l’Intelligence Artificielle ?

 

Paris, le 6 juin 2007 – Les entreprises ne pourront tirer d’avantages de l’intégration de l’Intelligence Artificielle et de l’automatisation au sein de leurs industries respectives qu’à la condition qu’elles accompagnent cette évolution technologique d’une communication adaptée. Tel est le nouveau thème traité par Grayling, dans le cadre de sa production de contenus « Grayling Advantage Series » à travers une série de témoignages de spécialistes en Intelligence Artificielle

“L’intelligence Artificielle et moi” rassemble les points de vue d’experts internationaux de divers secteurs - leaders de l’industrie, scientifiques, professeurs d’universités, etc. - auxquels s’ajoutent des éclairages de collaborateurs Grayling spécialistes en gestion de réputation et en Affaires Publiques. L’ensemble de ces témoignages a été compilé sous la forme d’un magazine digital publié ce jour, mardi 6 juin, dans le cadre de notre série « Grayling Advantage Series », notre programme de recherche et de contenus adressant les défis majeurs de communication, de réputation et de réglementation auxquels sont confrontées les entreprises d’aujourd’hui.

Cette étude a été coordonnée par Jon Meakin, Directeur International Services Stratégiques Grayling. Il a déclaré à ce sujet : « L’intelligence Artificielle transforme notre façon de travailler, de vivre et d’interagir avec les entreprises et les organisations du secteur public. Elle représente des myriades d’opportunités mais aussi des risques. Nous ne nous prétendons pas être des experts dans le domaine, cependant il nous revient de comprendre l’ensemble des avantages à en tirer lorsqu’il s’agit de communiquer sur les avancements de l’Intelligence Artificielle – et les risques qu’elle génère. Cette publication a pour ambition de contribuer à faire avancer les débats autour de l’Intelligence Artificielle telle qu’elle intervient dans les secteurs de nos clients ».

 

« L’Intelligence Artificielle et moi » est divisé en trois chapitres :

‚ÄčLe travail : comment l’Intelligence Artificielle est-elle appelée à transformer diverses industries ? Comment la communication dans le domaine est-elle synonyme de risques en matière de réputation et également d’opportunités ? Quel type d’opposition l’adoption de cette technologie peut-il susciter ? Comment peut-elle être surmontée ?

  • Alors… Allons-nous être remplacés par des robots ? Steve Abrams d’IBM Watson présente certaines transformations d’aujourd’hui appelées à impacter notre vie au travail demain.
  • Automatisation et travail : Quel est le réel défi ? Bob Doyle, membre de l’Association en faveur de l’Automatisation, analyse les conséquences de la révolution de l’Intelligence Artificielle sur les tâches accomplies dans le cadre professionnel.
  • Avancées en matière de robotique, promesses et autres préoccupations pour la sécurité des individus en milieu professionnel : John Howard de l’Institut National pour la Sécurité et la Santé au Travail déclare que des réglementations seront nécessaires pour protéger les personnes travaillant aux côtés de robots à l’avenir.
  • Attention ! Crise en vue : Rebecca Gudgeon, de Grayling, s’intéresse aux innovations technologiques du passé pour en tirer des leçons en matière de risques dans le domaine de la réputation auxquels les entreprises qui intègrent l’Intelligence Artificielle sont amenées à faire face.

La vie quotidienne : Comment l’Intelligence Artificielle va-t-elle modifier notre façon d’interagir les uns avec les autres, ainsi qu’avec les marques, les entreprises et les organismes publics, au quotidien ? Quels outils utiliserons-nous ? Quelles en sont les conséquences pour  les communicants et les médias.

  • En route ! Vicky El-Kassir, collaborateur Grayling, expose les implications du marketing dans le secteur automobile à l’ère de la voiture sans chauffeur.
  • La frontière finale ? Ingénieur spécialisé dans les logiciels et à l’origine de multiples innovations, Ian Webster utilise l’Intelligence Artificielle pour établir une carte des astéroïdes.
  • L’art imitant la vie (artificielle) : Artiste new-yorkaise, Stephanie Dinkins se penche sur les implications raciales, sociodémographiques, etc., des développements en IA.
  • Sport : L’application theScore utilise des robots pour créer une nouvelle expérience utilisateur d’un tout nouveau genre, par Riaz Lanai.
  • L’Intelligence Artificielle et les médias : Eric Taub, journaliste au New York Times spécialisé dans les nouvelles technologies, évoque les conséquences de l’utilisation de l’Intelligence Artificielle dans le domaine médiatique.

La vie politique : Alors qu’il est fort peu probable que l’Intelligence Artificielle remplacera les hommes politiques, son déploiement dans les secteurs de l’économie dépend bel et bien de leur bon vouloir. Qu’implique cette tension de longue date entre innovation et réglementation dans le domaine de l’IA, pour les entreprises, pour les différentes industries et les individus qu’elle promet (ou menace) de transformer ? Ceux qui nous gouvernent pourraient-il montrer la voie ?

  • La montée en puissance des robots : Vivien Zuzok, de l’équipe Grayling Affaires Publiques bruxelloise, nous en dit plus sur les dispositions législatives de l’Europe à venir pour faire progresser les choses dans le domaine de l’Intelligence Artificielle.
  • A votre service : Alors que les entreprises expertes en technologies permettent de faire tourner le monde, Kathryn Ager, collaboratrice Grayling, pense que le secteur où l’Intelligence Artificielle présente le plus fort potentiel, est celui des services publics.

Rémy Debrant, Directeur de Grayling France, déclare : « Le thème de l’Intelligence Artificielle est dorénavant récurrent au sein des entreprises avec lesquelles nous sommes en contact et ce dans une grande variété de secteurs, nous poussant à explorer davantage les risques et les opportunités en matière de communication qui lui sont associés. »

« L’Intelligence Artificielle et moi » est disponible sur le site web Grayling : http://bit.ly/2rPOBbE


Grayling Team

Dernières actus

21 novembre 2017


Retour sur notre petit-déjeuner débat « Bien gérer une communication de crise », à l’AmCham, le 15 novembre

Grayling France, agence conseil en communication, en partenariat avec Citigate Dewe Rogerson, agence de communication corporate et financière, a organisé le 15 novembre dernier un...

En savoir plus

8 novembre 2017


Nouvelle étude Grayling : les grandes entreprises n’ont pas passé avec succès le test de leur résilience

Près de la moitié des entreprises du classement Fortune 500 n’ont pas réussi le test de leur résilience de marque, causant des dommages en termes de réputation se chiffrant à des millions de...

En savoir plus

25 octobre 2017


Petit Déjeuner-Débat à l’AmCham : quelles bonnes pratiques pour bien gérer la crise ?

Grayling, agence conseil en communication, en partenariat avec Citigate Dewe Rogerson, agence de communication corporate et financière,organisent prochainement un petit déjeuner-débat sur le...

En savoir plus