Contenus

/ Contenus / Conclusion de notre étude : qu’offrent les villes en termes d’opportunités ?

Free thinking from Grayling people

Conclusion de notre étude : qu’offrent les villes en termes d’opportunités ?

8 octobre 2018


Les marques/entreprises ont aujourd’hui de plus en plus tendance à saisir les opportunités inhérentes à l’émergence des villes, ces « nouvelles nations ».

La densité de population des villes a évidemment son attrait en termes de marketing et de communication en termes de " coût pour mille ".

Les environnements urbains eux-mêmes représentent des opportunités pour les marques/entreprises de montrer leur côté ludique. Dans notre étude de tendances #6into18, nous avons identifié qu’elles utilisent de plus en plus les villes comme terrains de jeux, qu'il s'agisse d'installations interactives, de pop-ups ou de projections - tous totalement instagrammables, bien sûr.

La croissance rapide des villes ne se fait pas sans ses à-côtés, Dans les villes du monde entier, le faussé entre les nantis et les démunis se creuse de façon criante. L'ONU a constaté des niveaux de sans-abrisme, de pauvreté et de misère comparables à ceux des bidonvilles de Mumbai et des favelas du Brésil... à San Francisco, une des villes les plus riches du monde. Des organisations à but non lucratif comme Lava Mae font leur part, et des marques pour lesquelles l'objectif social est au cœur de leur ADN prennent également position : à Athènes, par exemple, LG équipe des camionnettes avec des machines à laver pour les sans-abri de la ville. Et en Afrique, où les populations d'animaux sauvages risquent d'être anéanties par la déforestation pour faire place au développement urbain, les marques et les entreprises peuvent agir, d'une manière qui est non seulement bénéfique pour leur réputation environnementale, mais qui peut aussi être génératrice de changements.

Il existe aussi des défis et des risques à adopter une approche des communication marketing axée en premier lieu sur la ville : alors que plus de la moitié de la population mondiale vit dans les villes, qu'en est-il des 45 % restants ? Nous avons en effet noté l’existence d'importants clivages entre les communautés urbaines et rurales sur un large éventail de questions et les stratégies clairement axées sur la ville d'abord risquent d'aliéner les habitants des zones rurales.

Pour réussir, les spécialistes du marketing doivent reconnaître le pouvoir inhérent aux villes, ces "nouvelles nations", et intégrer comment elles peuvent au mieux tirer parti des différentes sphères d'influence décrites dans notre étude.


Grayling Team

Derniers éléments de contenu

16 octobre 2018


Conférence Brighton SEO : 4 leçons à retenir

Alex Judd, Directeur GCore au sein de Grayling, s’est rendu à la plus grande Conférence SEO qui s’est déroulée à Brighton, au sud de l’Angleterre, les 27 et 28 septembre derniers ; il...

En savoir plus

10 octobre 2018


Nouvelle étude GCore : ce que pensent les Espagnols de 5 destinations touristiques

Etude GCore : ce que pensent les Espagnols de 5 destinations touristiques Il y a quelques jours était célébrée la Journée Internationale du Tourisme. A cette occasion, Alex Judd, Directeur...

En savoir plus

2 octobre 2018


Notre étude « Les nouvelles nations » / 4ème sphère d’influence : les gouvernements municipaux

Les grandes villes ont un poids économique colossal. Le corollaire : leur forte influence politique. Partout dans le monde, les maires des villes disposent de pouvoirs stratégiques et exécutifs...

En savoir plus