Contenus

/ Contenus / Conférence Brighton SEO : 4 leçons à retenir

Free thinking from Grayling people

Conférence Brighton SEO : 4 leçons à retenir

16 octobre 2018


Alex Judd, Directeur GCore au sein de Grayling, s’est rendu à la plus grande Conférence SEO qui s’est déroulée à Brighton, au sud de l’Angleterre, les 27 et 28 septembre derniers ; il partage avec nous les enseignements qu’il en a tirés.

S’il y a bien une chose que j’apprécie beaucoup chez les professionnels du SEO, c’est leur ouverture d’esprit. La communauté aime à partager ses idées dans le but commun de casser l'algorithme de Google et à Brighton SEO, il y a toujours beaucoup à apprendre.

 

Voici quatre leçons clés que j’en ai tirées :

1/ Les robots veulent votre job

Il est légitime à chacun de se poser la question suivante : "Un robot pourrait-il faire mieux mon travail que moi ?". Et avec le monceau de données qu’il est nécessaire de collecter et d’analyses utiles pour produire pour élaborer une stratégie de référencement, il n'est pas étonnant que les robots soient en train de s'impatienter. Vos rapports peuvent être automatisés avec Google Sheets, vous pouvez prédire les revenus de votre prochaine campagne, transmettre l’ensemble de votre stratégie PPC, c'est un problème très réel... mais est-ce vraiment un problème ?

Travailler à longueur de journée, c’est vraiment votre truc ? Le message était clair : allez-y, la technologie vous aidera tout simplement à prendre des décisions plus intelligentes et, cerise sur le gâteau, elle vous permettra de libérer du temps pour faire les choses que vous aimez. 

2/ L’évolution rend la tâche plus ardue

Comme l’a indiqué Rand Fishkin lors de sa conférence, la page de résultats des moteurs de recherche à la laquelle nous sommes tous habitués est en train de changer. De nouvelles fonctionnalités sont introduites, à un rythme rapide qui menace le trafic organique : réponses instantanées, « knowledge panels », « map packs », carrousels, etc. Le tout conduit à une augmentation de 20 % des recherches « sans clic » (et cela ne fera qu'augmenter à mesure que la recherche vocale gagnera en popularité).  Malgré cela, Rand a affirmé qu'il n'a jamais été aussi important d'investir dans la recherche organique, car c'est le moment d'établir votre position avant que cela ne devienne trop difficile. Dans quoi devriez-vous investir ?

  • Focaliser sur la gestion des résultats de recherche de marques (ce dans quoi nous sommes experts avec notre technologie propriétaire, GCore)
  • Capitaliser sur les réponses instantanées.
  • Influencer le contenu des sites des principaux médias afin d'obtenir une meilleure visibilité (nous parlons ici de relations médias, ce qui est notre cœur de métier chez Grayling).

En outre, il a été affirmé à maintes reprises que le référencement permet d’accroître le trafic et le retour sur investissement mieux que tout autre canal - et ce n’est pas fini.

Ainsi, si le référencement en tant que canal peut être de plus en plus difficile à appréhender, si vous ne vous y êtes pas encore mis, c'est le moment de le faire et bien le faire.

3/ Le résultat d’un travail d’équipe

Le SEO, c’est une affaire de complémentarité. Les titres des conférenciers présents à l’événement étaient en effet très divers : experts en médias sociaux, journalistes, créateurs de contenu, spécialistes des données, développeurs – c’est en fait toutes les professions du marketing qui étaient réunies. Ce que cela nous dit, c'est que, si ce n'était pas déjà clair, si vous pensez que le référencement n'est qu'une question de mots clés, vous avez tort. L'algorithme de Google captant les signaux de l'ensemble de l'écosystème de la marque, pour influencer votre présence lors des recherches effectuées sur Google, il vous faut adopter une approche intégrée.

4/ La technique reste fondamentale

Nous venons de le dire, un effort d'équipe est indispensable, mais une chose reste constante : une implémentation technique solide (c'est-à-dire un code de site web facile à lire) demeure la meilleure façon d'influencer les moteurs de recherche. La raison est simple : si un moteur de recherche ne peut pas comprendre votre contenu, ou peut comprendre celui de votre concurrent beaucoup mieux que le vôtre, vous ne serez tout simplement pas performant. Prêtez donc une attention toute particulière à votre journal, optez pour des données structurées, vérifiez vos balises rel=canonical… Se lancer dans la technique pourra vous rapporter beaucoup.

 

Et vous, qu’avez-vous retenu de Brighton SEO ? N’hésitez pas à nous contacter sur le sujet soit sur Twitter ou par email.

 

 

 
 
 

Grayling Team

Derniers éléments de contenu

8 février 2019


Pourquoi les budgets vidéo devraient être plus importants en 2019

Conseil de Kevan Barber, Creative & Insights Manager au sein de Grayling Londres : vous feriez bien d’accorder une part plus belle à de la production vidéo à l’occasion de votre prochaine...

En savoir plus

15 janvier 2019


Les réseaux sociaux, le bon moyen pour accroître le retentissement d’une annonce client.

Alexandra Bacharach (Grayling New York), s’intéresse à la façon dont les Américains ont modifié leurs habitudes de consommation des médias - et à comment prendre en compte cette nouvelle...

En savoir plus

20 décembre 2018


Pourquoi vous ne devriez pas vous inquiéter lorsque Google change son algorithme

Alex Judd, Directeur GCore, nous explique pourquoi une stratégie de référencement honnête et éclairée portera toujours ses fruits sur le long terme. Voilà la question qu'on me pose...

En savoir plus