Contenus

/ Contenus / De l’intérêt capital d’évaluer la performance des campagnes

Free thinking from Grayling people

De l’intérêt capital d’évaluer la performance des campagnes

7 novembre 2018


Il existe, semble-t-il, un vieux dicton anglo-saxon disant à peu près ceci : "Ce qui se mesure est fait". On pourrait le transposer au domaine du marketing et de la communication et dire ainsi : "Ce qui s’évalue, se paie". Et c'est ce qui explique pourquoi l’évaluation est si primordiale pour les équipes de marketing et de communication internes, toujours à se battre pour obtenir un budget alors qu'on attend de nous, agences de communication, que nous fassions toujours plus avec moins. Cela est tout autant crucial pour les experts en communication que nous sommes, à la recherche de la meilleure façon de démontrer que notre audace peut réellement porter ses fruits.

Au sein de Grayling, nous avons toujours pris les questions de mesure et d’évaluation très au sérieux. C’est pour cette raison que nous comptons parmi les membres actifs de l’AMEC, l’association internationale pour la mesure et l’évaluation des campagnes de communication, et je fais personnellement partie de son Conseil d’administration. Notre approche de l’évaluation se fonde sur les meilleures pratiques établies par l’AMEC et nous contribuons à en façonner l'évolution, à mesure que de nouvelles technologies comme l'Intelligence Artificielle entrent en jeu.

 

Le mois de novembre est connu comme étant Le mois de l’évaluation de l’AMEC, à savoir une période au cours de laquelle les professionnels de la communication se penchent plus particulièrement sur ce sujet très important. En soutien de cette initiative, Grayling publie une série de white papers que l’on doit à des experts de l’agence, chacun ayant trait à une facette différente de la mesure et de l’évaluation.

 

Le premier d’entre eux, disponible ci-après, je l’ai co-écrit avec Danica Ross, Directrice Services Clients de Grayling US, dont l’expérience client très vaste lui confère une perspective très particulière et une perspicacité que peu d’équivalents en agence disposent.

 

Nous vous invitons à télécharger ce white paper et à prendre part au débat sur Twitter en utilisant #AMECmm.

 

Jon Meakin est le Directeur des Services Stratégiques de Grayling.

 


Grayling Team

Derniers éléments de contenu

8 février 2019


Pourquoi les budgets vidéo devraient être plus importants en 2019

Conseil de Kevan Barber, Creative & Insights Manager au sein de Grayling Londres : vous feriez bien d’accorder une part plus belle à de la production vidéo à l’occasion de votre prochaine...

En savoir plus

15 janvier 2019


Les réseaux sociaux, le bon moyen pour accroître le retentissement d’une annonce client.

Alexandra Bacharach (Grayling New York), s’intéresse à la façon dont les Américains ont modifié leurs habitudes de consommation des médias - et à comment prendre en compte cette nouvelle...

En savoir plus

20 décembre 2018


Pourquoi vous ne devriez pas vous inquiéter lorsque Google change son algorithme

Alex Judd, Directeur GCore, nous explique pourquoi une stratégie de référencement honnête et éclairée portera toujours ses fruits sur le long terme. Voilà la question qu'on me pose...

En savoir plus