Contenus

/ Contenus / Nouvelle étude GCore : ce que pensent les Espagnols de 5 destinations touristiques

Free thinking from Grayling people

Nouvelle étude GCore : ce que pensent les Espagnols de 5 destinations touristiques

10 octobre 2018


Etude GCore : ce que pensent les Espagnols de 5 destinations touristiques

Il y a quelques jours était célébrée la Journée Internationale du Tourisme. A cette occasion, Alex Judd, Directeur GCore au sein de Grayling, s’est penché sur la question concrète suivante, en étudiant les résultats de recherches effectuées sur Google : que recherchent les Espagnols lorsqu’ils tapent sur Internet « Japon », « Australie », « Brésil », « Afrique du Sud » et « Canada », et finalement quelles conclusions en tirer sur ce qu’ils savent de ces destinations lointaines ?


“ Le monde est un livre et les personnes qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page ”, a déclaré Augustin d’Hippone au 5ème siècle et notre goût pour le voyage n’a cessé de croître depuis lors. On pourrait avancer que les pays lointains offrent l'expérience la plus frappante, mais qu'est-ce qui pousse les individus à voyager si loin, comment ces "nouveaux" horizons sont-ils perçus ?

Pour en savoir plus, nous avons utilisé notre outil GCore en considérant les données de recherches effectuées sur Google en Espagne, avec un focus particulier sur 5 destinations lointaines faisant l’objet de recherches : le Japon, le Brésil, l’Afrique du Sud, le Canada et l’Australie.

Après avoir compilé les différentes recherches pour chaque destination en lien avec le voyage, nous les avons classées par sujets en étudiant leur fréquence d’apparition, comme nous le montrons ci-dessous : 

 


 

 

Les Espagnols pensent connaître le Japon…

En premier lieu, on constate que la grande majorité des Espagnols, lorsqu’ils réalisent des recherches sur le Japon, sont en quête de guides touristiques :

 

 

Et ceci au détriment de l’intérêt pour des aspects plus culturels : historiques, culinaires…


Cela nous enseigne aussi la chose suivante : les individus ont certainement une idée préconçue  au sujet du Japon, ils pensent déjà savoir à peu près de quoi il s’agit (certainement une histoire de samouraïs et de sushis) et cela leur suffit pour savoir qu’ils souhaitent s’y rendre ; il sera bien temps de découvrir le reste une fois sur place. Ou les personnes savent seulement que c’est un pays différent et préfèrent s’en remettre à un expert qui prépare tout le voyage pour eux.
Donc, d’un point de vue touristique, en tant que marque travaillant dans le tourisme, en lien avec le pays du Soleil Levant, vous aurez envie de défier ce qui est préconçu : raviver l'intérêt pour la culture japonaise en montrant aux personnes qu’elles se trompent sur ce qu’elle est vraiment et proposer votre propre contenu de guide (potentiellement avec des célébrités/influenceurs représentant différents aspects du pays) pour maintenir l’intérêt des individus quand ils envisagent de s’y rendre.


L'Australie, c'est pour les gourmets...


Deuxièmement, l’intérêt manifesté en premier lieu quant à l’Australie tourne autour de ce qu’elle propose dans l’assiette, ce qui, si l'on considère les autres destinations comme le Brésil et le Japon, est un sacré tour de force. Ainsi, bien que les recherches relatives à la météo dominent encore, l’aspect culinaire constitue un atout majeur en tant que destination touristique quand il s’agit de l’Australie. Cela a sans doute été facilité par l'immense diversité de la gastronomie australienne, sous l'impulsion de Sydney et Melbourne, avec des plats issus de cultures multiples à tous les coins de rue.


Maintenant que la reconnaissance des gourmets est acquise, la prochaine étape devrait consister à mieux faire connaître les curiosités et les joyaux du pays. 

 

 

 

Et concernant le Canada, c’est plutôt une question météorologique…


Enfin, pour ce qui est du Canada, ce sont les aspects météorologiques qui dominent les recherches.

 

 

On pourrait supposer que c'est en raison de ses saisons très marquées et de la variété de ses conditions météorologiques. Il existerait donc là un fort potentiel tant pour « éduquer » le grand public (par exemple : quel est le meilleur moment pour venir au Canada selon ce que vous souhaitez y faire ?) et que pour susciter un intérêt accru autour de ce que le pays a à offrir.

 

 

Vous voulez en savoir plus ?

- Quels sont les guides les plus influents au Japon ?

- Quels types d'aliments sont à l'origine de la révolution alimentaire australienne ?

- Et qu’en est-il en l'Afrique du Sud ?

 

Par ce nouveau contenu, nous n’avons fait que vous montrer la partie émergée de l’iceberg… Ravis d’en discuter avec vous sur twitter ou par email, n’hésitez pas à contacter notre équipe GCore !



 

 

 


Grayling Team

Derniers éléments de contenu

29 novembre 2018


Chère Victoria’s Secret, j’aimerais vous aider…

Danica Ross, Directrice Services Client au sein de Grayling US, nous livre son point de vue sur les malheurs de la célèbre marque américaine de lingerie sexy, de tenues de sport / de nuit et de...

En savoir plus

27 novembre 2018


Placer l’expérience client au centre de la réflexion

Loretta Ahmed, CEO de Grayling Moyen-Orient et Afrique, nous révèle la toute dernière des tendances de notre panorama 2019, vu par Grayling. Celle pour les marques consistant à avoir conscience de...

En savoir plus

26 novembre 2018


Quelle mesure et quelle évaluation dans un futur proche ?

Alors que Le Mois de la Mesure 2018 de l’AMEC touchera bientôt à sa fin, Loretta Ahmed et Stephanie Stamatakou se penchent sur ce à quoi le futur devrait ressembler lorsque l’on parle mesure...

En savoir plus