Contenus

/ Contenus / Risquez-vous d’être « Lost in Translation » ?

Free thinking from Grayling people

Risquez-vous d’être « Lost in Translation » ?

1 juin 2018


Par Jonathan Shillington, Directeur Général de Grayling Moyen-Orient

Pour les entreprises travaillant dans une multitude de langues, par-delà les frontières et embrassant une variété de cultures, le risque d’offenser par inadvertance peut être élevé. Le faux pas du Président français Emmanuel Macron, à l’occasion de son discours de remerciement auprès du Premier Ministre australien Malcolm Turnbull, a illustré à quel point la plus petite erreur de traduction peut parfaitement agacer au plus haut point ou tourner au ridicule, si l’on n’a pas pris la peine d’effectuer des vérifications sur place et que l’on ne peut pas compter sur des auteurs ou des interprètes de qualité. Le Président n'a pas tardé à rire de l'utilisation du mot "délicieux", mais une telle erreur dans d'autres pays aurait pu être diplomatiquement désastreuse. 

Ici, au Moyen-Orient, nous utilisons deux langues en environnement professionnel : l’arabe classique (non familier) et l’anglais (britannique). L’arabe en particulier doit faire l’objet de la plus haute attention pour s'assurer que ce que l'on peut dire ou écrire en anglais a un sens approprié et précis en arabe, qui est souvent très différent. C’est une composante clé de notre travail au sein de notre région – Conseil de Coopération du Golfe, Levant et Afrique du Nord – et les entreprises qui prennent des raccourcis ou des libertés avec leur approche de la langue s'exposent à un risque considérable pour leur réputation.


Grayling Team

Derniers éléments de contenu

8 février 2019


Pourquoi les budgets vidéo devraient être plus importants en 2019

Conseil de Kevan Barber, Creative & Insights Manager au sein de Grayling Londres : vous feriez bien d’accorder une part plus belle à de la production vidéo à l’occasion de votre prochaine...

En savoir plus

15 janvier 2019


Les réseaux sociaux, le bon moyen pour accroître le retentissement d’une annonce client.

Alexandra Bacharach (Grayling New York), s’intéresse à la façon dont les Américains ont modifié leurs habitudes de consommation des médias - et à comment prendre en compte cette nouvelle...

En savoir plus

20 décembre 2018


Pourquoi vous ne devriez pas vous inquiéter lorsque Google change son algorithme

Alex Judd, Directeur GCore, nous explique pourquoi une stratégie de référencement honnête et éclairée portera toujours ses fruits sur le long terme. Voilà la question qu'on me pose...

En savoir plus